Publié dans (In)Formations Presse

Revue de presse 2017 (2)

Article de la Voix du Nord du 25-09-2017  (http://www.lavoixdunord.fr/223331/article/2017-09-25/la-fondation-orange-donne-un-coup-de-pouce-un-projet-de-l-acoljaq)

LA MADELEINE

La Fondation Orange donne un coup de pouce à un projet de l’ACoLJAQ

Quelques futurs bénéficiaires du projet étaient présents à la remise du chèque de la fondation Orange.

Quelques futurs bénéficiaires du projet étaient présents à la remise du chèque de la fondation Orange

Cindy Turpain et Sandrine Goessens, responsables et animatrices de l’ACoLJAQ (association de coordination des loisirs des jeunes et de l’animation des quartiers) présentèrent à l’assistance le projet « L’alphabétisation : un moyen d’insertion ». Celui-ci a pour but, notamment, d’apprendre à lire et à écrire, d’acquérir son autonomie et de s’insérer professionnellement. Il est destiné aux personnes rencontrant des difficultés avec la langue française ou ayant du mal à s’insérer.

Pour y parvenir, trois actions sont prévues : la création d’un livre de cuisine, d’un code de la sécurité routière, et la mise en place de la semaine de l’emploi. Ces projets seront utilisés comme moyens et supports pour apprendre le français. Une trentaine de personnes vont déjà pouvoir profiter de ce financement qui permettra de mettre en place une première phase d’ateliers jusqu’en décembre. Différents partenaires (Insight et Moi, Évasion, Orange et la ville) seront aussi du projet.

Laurent Vitoux, directeur régional d’Orange, a rappelé que ce dossier a été retenu suite à un appel à projets qui en a vu arriver des milliers. «  Après une analyse très sérieuse, moins d’un dossier sur 10 est récompensé chaque année. Vous pouvez être fiers d’y être parvenus  », a-t-il souligné. Sébastien Leprêtre, à l’origine de la mise en relation avec Orange, rappela que «  l’année 2017 aura été exceptionnelle pour ACoLJAQ, avec l’agrandissement et la mise aux normes de leurs locaux et le cadeau d’Orange, ce chèque important et exceptionnel.. Il récompense la capacité de l’association à mener un projet à bien  ».

Publié dans (In)Formations Presse

Revue de presse 2017 (1)

«Les z’accros des z’ecrans», projeté en avant-première à la médiathèque

 

Lien vers le court-métrage : https://www.youtube.com/watch?v=2npINQg8dhw

Voix du Nord – Par M. K. (Clp) | Publié le 06/04/2017

Vendredi, pour la première fois, le court-métrage, « Les z’accros des z’écrans », réalisé par des élèves du collège Flandre et les associations AColJAQ et Riquita, a été projeté à la médiathèque. L’objectif est de sensibiliser les jeunes aux nuisances des écrans, très, voire trop, présents dans leur vie quotidienne.

 

alt

Justine, Maelis, Arianne et Romain, entourés des animateurs de l’ACoLJAQ.

Un court-métrage de 15 minutes avec une dizaine de saynètes a donc été réalisé par vingt collégiens de cinquième. Parmi eux, Justine, Maelis, Arianne ou encore Romain, présents ce vendredi pour la première projection de la création. On décelait beaucoup d’excitation et d’appréhension pour ces jeunes ; le stress, la peur de se voir à l’écran pour la première fois. «  Quelle tête vais-je avoir ? » répétait Arianne. Elle pouvait être rassurée, la prestation de tous est parfaite tout au long des scènes pointant du doigt les différents écrans. Le téléphone, les jeux vidéos, la télé, l’ordinateur, les réseaux sociaux, autant d’attraits dont l’abus se fait au détriment de la santé et de la vie sociale et familiale.

Ce travail fut également, pour les jeunes, l’occasion de découvrir toutes les étapes de réalisation d’un film et d’une chanson, car ils ont été scénaristes, dialoguistes, acteurs, cameramen, preneurs de sons, chanteurs…

Les technologies c’est bien, mais avec modération !

Mélanie Dachicourt, la présidente Directrice de l’association AColJAQ, qui a été à l’initiative du court-métrage, insista sur ce point lors de la présentation du film : «  Deux projets ont été menés, pour et avec un public de jeunes. Le premier sur la thématique de la prévention de l’addiction aux écrans avec plusieurs étapes, groupe de paroles, rencontre avec des acteurs de la prévention et la réalisation du court-métrage ». Le second projet, la lutte contre l’illettrisme pour favoriser la lecture et l’écriture chez les jeunes, a permis le travail sur le scénario, les dialogues et l’écriture de la chanson du générique, #Hashtag, avec le groupe Khâro.

Le DVD distribué lors de la soirée est disponible auprès d’AColJAQ, association du quartier Berkem. Sa diffusion est encouragée pour faire passer le message résumé en conclusion du film : les technologies c’est bien mais avec modération !

article d’origine : http://www.lavoixdunord.fr/144142/article/2017-04-06/les-z-accros-des-z-ecrans-projete-en-avant-premiere-la-mediatheque

Publié dans Mes Ateliers, NTIC

Atelier informatique pour les petits : les expressions

Pour des enfants de CP, ou de CE1, les expressions de la langue française sont relativement étranges, le simple mot « expression » ne semblait d’ailleurs pas leur dire grand chose…

Mais après quelques exemples, ils ont réussi a en retrouvé certaines (voir à en inventer car pourquoi ne pleuvrait-il pas des canards?) Le tout toujours réalisé dans le logiciel TuxPaint.

Publié dans Mes Ateliers, NTIC

Nouveaux Rythmes Scolaires : Minecraft – Les réussites de la collaboration

Comme nous l’avons déjà remarqué plusieurs fois, la notion de réalisation collective et assez étrangère aux enfants, notamment devant les jeux vidéos qui pour la plupart mettent en avant l’individualisme ou la confrontation avec l’autre.
Pour autant nous aborderons ici les réussites de la collaboration que j’ai rencontré durant cette année de TAP sur Minecraft.

Tout d’abord, un projet relativement complexe puisqu’il s’agit d’une cité sous marine, la difficulté étant de gérer la construction dans le noir, sous l’eau (ce qui implique des difficultés supplémentaires notamment pour vider les constructions de leur eau). Le tout réalisé par des enfants de CP et CE1 ne connaissant pour la plupart pas du tout le jeu.

Tap-Atlantide-montage

Ensuite un exemple  de Parc d’Attraction  où le roulement sur les tâches a permis à chacun de comprendre que le camarade peut améliorer quelque chose sans forcément détruire le travail déjà effectué.

Certains enfants avaient réellement des difficultés à travailler avec d’autres enfants mais à la fin de la session un net progrès avait eu lieu.

Tap-AttractionParc-montage

Les villages troglodytes :

la surprise d’une période car 2 groupes différents ont souhaité créer sur le même thème. L’un composé de CP-CE1 et l’autre de CE2-CM1-CM2.

Si pour les plus jeunes la construction et la collaboration ont été plus laborieuses (il fallait dans un premier temps prendre en main le jeu, puis accepter les contraintes, jouer entre la réalisation individuelle et la réalisation collective); chez les plus grands, un roulement régulier sur les différentes tâches a permis d’obtenir de bons résultats.

Tap-p5-K-village troglo Tap-p5-vH-village troglo

 

Le château en mode survie a également été un très gros challenge pour les enfants.

Mais dont ils se sont sortis admirablement bien même si le château n’a pas tout à fait été achevé. On y retrouve tout de même un parc, une ferme, un piscine, une cuisine, etc.

Ce groupe a su faire face à la difficulté de travailler ensemble sur une grosse structure alors même que la plupart d’entre eux n’avait que peu de connaissances du jeu.

TAP-p4-chateau-survie
Et pour finir dans les réussites sur Minecraft : le Multiplexe
Ce projet était pourtant à la base un semi-échec : les enfants n’avaient pas réussi à se mettre d’accord sur ce qu’ils voulaient construire, nous nous sommes donc retrouvé à concevoir un multiplexe accueillant une boîte de nuit (avec 2 ambiance), une maison hantée, un centre commercial et un hôtel.

Le projet avait une telle ampleur que chaque enfant est relativement resté sur la même tâche durant toute la période. Certains groupes (comme celui pour la boîte de nuit ou le centre commercial) ont su discuter et se mettre d’accord rapidement  ce qui leur a permis de réaliser de beaux espaces.

Au contraire le groupe s’occupant de la maison hantée a du faire face à des conflits de personnalités fortes et à un manque de coopération.

L’espace hôtel a ensuite été réalisé par ceux qui le désirait avec mon aide (et la possibilité pour moi d’accélérer la construction avec les options du menu « professeur » de la version Minecraft Edu.)

tap-p5-R-multiplexe